Comment choisir sa trottinette freestyle ?

83
Partager :

Vous êtes nouveau dans le monde du freestyle, mais vous ne savez pas comment choisir votre scooter freestyle  ? Ne paniquez pas. Certes, il y a plusieurs paramètres à prendre en compte, en fonction de votre niveau et vos préférences, pour être en mesure de choisir le bon scooter. Mais ce n’est pas très compliqué. Nous vous expliquons tout ce que vous devez savoir pour choisir le modèle le plus adapté à vos besoins. Il est parti !

Résumé

A lire aussi : Où partir au mois de septembre pour avoir du soleil ?

  • 1 — Léger ou durable ?
  • 2 — Utilisez-vous votre scooter skate park ?
  • 3 — La taille de votre trottinette freestyle : tout est dans le guidon
  • 4 – Choisissez votre scooter complet ou en kit ?
  • 5 — Quelle marque choisir pour ma trottinette freestyle ?
  • 6 — Choisissez un scooter réglable ou monobloc ?
  • 7 — Quels accessoires choisir ?

1 — Léger ou durable ?

La première question à se poser lors du choix d’un scooter freestyle est la suivante : Ai-je besoin d’un scooter léger ou durable ? Eh bien, il va s’éloigner de plusieurs choses, y compris votre milieu , mais aussi l’utilisation que vous allez faire de votre scooter.

Si vous êtes plutôt mince et léger, il va sans dire que vous choisirez un scooter léger. Pour cela, tournez vers un scooter en aluminium , dont le poids devrait être compris entre 2,8 et 3,5kg.

A lire en complément : E-cigarette : quels avantages pour les vapoteurs ?

D’ autre part, si vous êtes plus fort, optez pour un scooter métallique plus lourd et plus fort, qui devrait généralement avoir un poids de plus de 3,5 kg. Même si un poids plus élevé signifie plus faible manœuvrabilité, vous serez assuré de ne pas voir votre planche pause en deux après un saut lors d’une session !

Lire aussi : Notre top des meilleurs scooters freestyle bon marché pour débutants (adultes et enfants)

2 — Utilisez-vous votre scooter skate park ?

Utilisation de niveau, vous devez également savoir que si vous utilisez votre scooter skatepark, alors vous pouvez prendre de l’aluminium sans soucis, skateparks ne pas trop humide les scooters. Si d’autre part vous ne prévoyez de faire la rue avec, alors il serait préférable d’ aller à un scooter en métal.

Si vous êtes un coureur débutant dans Skate Park, préférez un scooter assez lourd, même si vous êtes un petit gabarit qui veut seulement skate park. Pourquoi ? Eh bien tout simplement parce qu’il est courant au début de manquer beaucoup de trucs (n’oubliez pas vos écouteurs !) , et blesser votre scooter bien-aimé et tendre. Le scooter léger sera votre récompense lorsque vous êtes enfin confortable sur les deux roues.

– 27%

Amazon.fr Hudora 14027 Trottinette Freestyle €119,95 €86,46 Voir l’offre 3 — La taille de sa trottinette freestyle : tout est dans le guidon

Quelle taille pour votre trottinette freestyle ?

Pour trouver la bonne taille pour votre scooter freestyle, vous devez surtout regarder la hauteur du guidon. Sur le plan académique, le guidon doit vous atteindre entre le nombril et l’entrejambe. C’est cette mesure qui vous assurera d’avoir la bonne taille pour votre scooter freestyle, et donc un maximum de confort lors de vos séances de conduite.

Cependant, il est vrai que certains coureurs préfèrent que leur guidon soit plus bas, pour s’attaquer plus facilement à leurs tours. Tout cela est une question de préférence, mais si vous êtes un débutant, nous vous conseillons de commencer par la méthode académique !

4 — Choisir votre scooter complet ou comme kit ?

Si vous êtes un débutant, ne prenez pas votre tête et choisissez directement une tête complète, qui vous conviendra plus. Généralement, nous aimons les complets parce qu’ils sont bien homogènes, et offrent un compromis parfait entre résistance et maniabilité . En outre, vous aurez une garantie du fabricant et enfin, ils sont moins chers que les scooters kit.

Maintenant, vous devez savoir que les vrais amateurs, les pros, ou tout simplement ceux qui ne font pas mal aiment choisir leur scooter comme un kit. Ils peuvent avoir leur propre scooter, mais c’est aussi un excellent moyen pour eux d’avoir un scooter qui répond le mieux à leurs attentes.

Lire aussi  : Notre classement des meilleurs trotts’ pour les coureurs de niveau intermédiaire

Cependant, vous devez connaître la compatibilité entre les pièces et les marques de scooters , et cela coûte plus cher que l’achat d’un scooter complet. Mais le jeu vaut la bougie, si vous voulez vraiment construire le trott’ de tes rêves.

5 — Quelle marque choisir pour ma trottinette freestyle ?

Si vous êtes un débutant, préférez une marque bien connue qui a fait ses preuves. Parmi ceux-ci, il y a Blunt, Madd, JD Bug, Blazer Pro, Ethic, Grit… Ces scooters sont très fiables et la plupart sont livrés avec garantie !

6 — Choisissez un scooter réglable ou monobloc ?

On ne va pas retourner le pot ici, prendre un monobloc directement. Les scooters réglables sont dangereux car ils ne sont pas assez solides sur le guidon. Les grandes marques ne font pas de scooters freestyle plus ajustables. Si vous voyez un scooter réglable, c’est probablement un scooter de mauvaise qualité.

7 — Quels accessoires choisir ?

Pour les poignées, choisissez des poignées antidérapantes et résistantes à la transpiration , telles que les poignées BMX.

Au niveau du casque, il existe trois types : casque à bille, direction semi-intégrée (c’est le jeu de direction standard) et le kit de direction intégré . Si vous avez l’option, choisissez un jeu de direction intégré. Ils sont plus forts que les deux autres et permettront une rotation plus fluide et plus rapide de votre deck.

Pour les roues, on vous demandera sûrement si vous préférez un noyau en plastique ou en métalUn jeu de direction intégré . Si vous préférez la qualité, choisissez des roues à noyau métallique, car elles sont plus fortes que celles en plastique et elles dureront beaucoup plus longtemps. Si vous choisissez des roues avec un noyau en plastique, vous paierez moins à court terme, c’est vrai… mais au rythme où vous devrez acheter des roues parce qu’elles devront vous laisser aller, il est beaucoup plus rentable de prendre des roues de qualité.

Niveau de frein, le meilleur système est le Flex. Techniquement, c’est un frein qui agit en appuyant sur une latte qui appuie sur la roue pour provoquer le freinage. L’avantage de ce type de frein est que le partie qui s’use n’est pas coûteuse à remplacer. Vous pouvez toujours prendre un frein à ressortLe noyau en métal offre une résistance supplémentaire , qui fonctionne aussi bien qu’un frein Flex, mais il est plus difficile de changer ce type de frein, et c’est aussi un peu plus cher.

Maintenant, vous savez tout sur les petites choses que vous devez savoir pour pouvoir choisir correctement votre scooter freestyle et ainsi être en mesure de tirer le meilleur parti de vos sessions sur un trott’ qui vous convient parfaitement. Alors, éclate !

Important : parce que la prévention vaut mieux que guérir, nous vous recommandons fortement d’utiliser un équipement de protection pendant vos séances.

Pour plus d’informations sur certains modèles en particulier, n’hésitez pas à visiter notre section freestyle et à découvrir nos différentes analyses. Vous cherchez un scooter freestyle cher ? Découvrez notre classement des meilleurs scooters du moment pour moins de 100€.

La sélection Matrott pour commencer sur un scooter freestyle

– 27%

Amazon.fr Hudora 14027 Trottinette Freestyle €119,95 €86,46 Voir l’offre Enfin, après avoir acquis votre équipement, vous pouvez également essayer ces 5 figurines de base !

Comment choisir la taille de votre scooter freestyle ?

A partir de 1m00 et 1m45, optez pour un guidon de moins de 590mm. Entre 1m45 et 1m60, allez sur un scooter d’une hauteur comprise entre 590mm et 625mm.

Quel est le meilleur scooter freestyle ?

L’ équipe Matrott vous conseille le Blunt Freestyle Prodigy s8

Quel est le meilleur scooter freestyle pour commencer ?

Si vous commencez sur le Fusion Pro X-3 sans hésitation

Comment choisir votre scooter freestyle ?

Jetez un premier coup d’œil à son poids, sa taille et son pont

Partager :