Quelle puissance pour un radiateur par m2 ? ?

108
Partager :

Accueil/Chauffage/Chauffage électrique/Chauffage infrarouge/Guide/Comment évaluer le nombre et la puissance des radiateurs rayonnants infrarouges dans une pièce ? (español)

Évaluez facilement le nombre de radiateurs électriques et la puissance thermique nécessaire pour vos besoins

Partager cette page

A découvrir également : Comment nettoyer efficacement son bassin ?

L’ évaluation de la puissance idéale nécessaire d’un chauffage électrique est une condition préalable nécessaire pour tout achat. Déterminez facilement le nombre de radiateurs et leur puissance en réalisant un équilibre de puissance rapide et simple. Attention, le succès de votre projet dépendra au moins autant de la technologie du système de chauffage choisi, du positionnement du radiateur, que de la puissance et de la performance du radiateur lui-même. Suivez le guide…

Résumé :

A lire aussi : Quels sont les étapes pour faire appel à un service de ravalement de façade ?

  • Pourquoi déterminer la puissance appropriée de vos futurs radiateurs électriques ?
  • Puissance : élément nécessaire mais pas suffisant. 5 autres paramètres supplémentaires essentiels…
  • Brève vue d’ensemble des 2 principales technologies de chauffage électrique : convection et rayonnement
  • Tableau pour déterminer la puissance du radiateur électrique en fonction de la configuration de la pièce
  • Positionnement idéal du radiateur dans la pièce
  • Téléchargez le formulaire pour une balance de puissance personnalisée 100% pro

Pourquoi déterminer la puissance appropriée de vos futurs radiateurs électriques ?

Oversize est inutile. Le « bon pouvoir » vous permet de :

  • économiser de l’espace habitable . Si le radiateur est moins puissant, il sera plus petit.
  • réduire votre budget . Moins puissant, il sera également moins cher à acheter.

— En dessous de la taille est « risqué ». La « bonne puissance » vous permet à :

  • maximiser le confort thermique des occupants.
  • fournir une réserve de marche utile en cas d’hivers rigoureux exceptionnels ou de besoins ad hoc.

Notre guide de calcul ci-dessous répondra à votre demande spécifique (chambre, besoin de confort), quelle que soit la technologie de radiateur que vous choisissez.

La puissance n’est pas un élément suffisant. 5 paramètres supplémentaires essentiels pour un projet de chauffage réussi…

Au total, ce sont bien 5 éléments qui devraient être prêtés attention à tout projet de chauffage électrique avec des radiateurs !

  1. La configuration de la pièce à chauffer (fonction, dimensions, hauteur sous plafond, qualité d’isolation).
  2. Besoins des occupants en termes de température de confort (T ambiant = 21°C, 22°C, etc.).
  3. La technologie de chauffage choisie (ex : 1400W avec convecteur ; équivalent à 700W avec un chauffage infrarouge haut de gamme).
  4. La performance du radiateur (20 -50% de différence de performance entre 2 radiateurs de la même technologie).
  5. Positionnement du radiateur dans la pièce (au risque de dégradation des performances).

Choisissez la puissance de votre chauffage électrique en moins de 2 minutes en vidéo !

Brève vue d’ensemble des 2 principales technologies de chauffage électrique : convection et rayonnement

La vidéo ci-dessous présente :

  • Le principe de chauffage par convection (le plus commun) où l’air froid au fond du radiateur est réchauffé en contact avec la résistance, puis plus léger que l’air qu’il accumule (inutilement) sur le plafond pour descendre quand il refroidit.
  • le principe de rayonnement (infrarouge) chauffage est beaucoup plus efficace du point de vue du confort et de la consommation.

Principe de chauffage par rayonnement — Différences avec convection

Tableau pour déterminer la puissance de votre radiateur électrique

Un chauffage électrique confortable a la bonne puissance pour la configuration de la pièce ainsi que pour les besoins des occupants

Le tableau ci-dessous est présenté selon 2 modes de production de chaleur : convection et rayonnement, qui représentent les 2 technologies d’émission de chaleur présentes sur le marché. La méthodologie ci-dessous est directement dérivée des fabricants. Il intègre une incertitude d’environ 10 % sur la qualité de l’isolation.

Quelle que soit la technologie du radiateur, il vise à compenser les pertes thermiques du boîtier (= défaillances d’isolation). C’est pourquoi le tableau ci-dessous tient compte de la température moyenne la plus froide de l’année département (selon l’histoire de la région concernant). Ce concept défini par la norme NF EN 12831 est appelé température de base extérieure.

Chambre à chauffer Puissance requise en watts/m² (*) selon la technologie et le niveau d’isolation avec radiateurs haute performance dans chaque catégorie
Salon, Salle à manger, Cuisine, Bureau, Wc (à 21°C)
  • Type de radiateurs « Convection » : niveau d’isolation :
  • Type de radiateurs « Rayonnement » (infrarouge) :
Salle de bain, espace bien-être (à 22°C)
  • Type de radiateurs « Convection » : niveau d’isolation :
  • Type de radiateurs « Radiation » :
Chambre (à T de 19°C)
  • Type de radiateurs « Convection » : niveau d’isolation :
  • Type de radiateurs « Radiation » :
Mobil-home, Bateau, Espaces atypiques (à T de 20°C)
  • Type de radiateurs « Convection » : niveau d’isolation :
  • Type de radiateurs « Radiation » :

Le tableau ci-dessus sert de base. Il convient alors d’ajuster la valeur identifiée dans le tableau avec les éléments complémentaires suivants.

Règles de calcul complémentaires importantes  :

  • Zones géographiques (code postal) :
    • Ajouter 5 % de pouvoir pour les départements français suivants : 01, 02, 03, 04, 05, 06, 08, 10, 12, 14, 15, 18, 19, 21, 23, 27, 28, 36, 37, 38, 41, 42, 43, 48, 49, 45, 51, 52, 53, 58, 59, 60, 61, 62, 63, 69, 71, 72, 73, 74, 76, 79, 80, 86, 87, 89.
    • Ajouter 10% de puissance pour les départements français suivants : 25, 39, 54, 55, 57, 67, 68, 69, 70, 88, 90.
    • Belgique/Suisse  : ajouter 10% de puissance.
    • Altitude :ajouter 10% tous les 500 mètres au-dessus du niveau de la mer après 1500 mètres.
  • 2,5 mètres < hauteur du plafond < 3 mètres : ajouter 10 % de puissance. Au-delà, ajoutez 10% tous les 50 cm et éviter absolument le chauffage par convection (convection, inertie, accumulation, etc.) au risque que la chaleur soit inutilement stockée sur le plafond.
  • Nombre de murs froids (c.-à-d. murs en contact direct avec l’extérieur). De 3 murs froids ajouter 10% de puissance supplémentaire. Le plafond est considéré comme un mur froid pour les appartements au dernier étage.
  • Orientation par rapport au soleil : si la pièce est orientée SUD et a plus de 3h d’ensoleillement significatif (qui pénètre dans la pièce), retirez 10% de puissance. Si la pièce est orientée vers le NORD ajouter 10% de puissance.
  • Température cible souhaitée (ambiante) :
    • 21°C ambiant T = suivre le tableau
    • T ambiant > 21°C = ajouter 7 % de puissance par degré supplémentaire désiré .
    • T ambiant < 21°C = retirer 7 % de puissance par degré inférieur désiré.

( *) Détails du niveau d’isolation (de l’enveloppe = murs, plancher, plafond) :

  • : maisons passives, BBC Effinergie , logement qui dépasse les normes et les règlements thermiques actuels (p. ex. RT2012)
  • : logements construits après 2010, logements RT2012 (réglementations thermiques minimales actuellement en vigueur).
  • : logements construits entre 2000 et 2010
  • : logements construits avant 2000
  • Bien entendu, cette classification doit être adaptée au cas par cas.
  • Dans le cas d’une rénovation, la date de construction n’est plus importante, seule l’année de rénovation est choisie (en supposant que la rénovation a été effectuée conformément aux normes thermiques en vigueur cette année-là.

Note. Pour les espaces complexes à chauffer (voir ci-dessous), les règles applicables ne sont plus les mêmes.

  • Les très grandes hauteurs sous le plafond (> 4 mètres).
  • Les très grands espaces intérieurs ouverts (et les grandes surfaces de plancher).
  • Bâtiments très mal isolés, à peine isolés ou simplement non isolés.
  • Les locaux avec ouverture-fermeture continue à l’extérieur.
  • Les locaux à l’extérieur couvert et parfois exposé au vent.

>> voir l’article dédié : « comment chauffer des espaces complexes »

Exemples de projets réels de dimensionnement du chauffage électrique

Exemple Projet réel n°1 : Appartement Haussmannien Paris

Caractéristiques de la pièce à chauffer : salon (3 m de haut sous plafond), possédant très peu d’isolation (ne répondant pas aux normes actuelles), sans apport solaire important. La pièce a un seul mur froid à l’extérieur (la façade du bâtiment parce que le bâtiment est attenant de chaque côté). Température ambiante souhaitée : 21°C Surface de la pièce : 15 m² (L = 5 m x l = 3 mètres)

  • Calcul avec des radiateurs à convection conventionnels de qualité/Puissance de base retenue (voir tableau) : 100 Watts par m² 10% hauteur plafond = 110 Watts par m², c’est-à-dire un radiateur de environ 1700 Watts (110 Watts par m² x 15 m²).
  • Calcul avec radiateurs infrarouges haute performance/Puissance de base retenue (voir tableau) : 65 Watts par m² 10% hauteur de plafond = 71 Watts par m², soit un radiateur d’environ 1000 Watts (71 Watts par m² x 15 m²).

Exemple Projet réel n°2 : Maison récente en Normandie

Caractéristiques de la pièce à chauffer : chambre (2,4 m de haut sous plafond), possédant une bonne isolation (à partir de 2009), sans apport solaire important (face nord). La chambre dispose d’un seul mur froid à l’extérieur. Température ambiante souhaitée : 20°C. Surface de la pièce : 10 m² (L = 3,2 m x l = 3,1 mètres)

  • Calcul avec des radiateurs à convection conventionnels de qualité/Puissance de base retenue (voir tableau) : 80 Watts par m² 5 % (zone géographique) = 84 Watts par m², soit un radiateur d’environ 840 Watts (84 Watts par m² x 10 m²).
  • Calcul avec radiateurs infrarouges haute performance/Puissance de base retenue (voir tableau) : 55 Watts par m² 5 % (zone géographique) = 58 Watts par m², soit un radiateur d’environ 580 Watts (58 Watts par m² x 10 m²).

Exemple Projet réel n°3 : Bassin de maison secondaire d’Arcachon

Caractéristiques de la pièce à chauffer : salon cuisine ouverte (2,7 m de hauteur moyenne du plafond sous ramper), avec isolation moyenne (rénové en 2005), sans apport solaire significatif (même orienté Sud). La chambre dispose de 3 murs froids à l’extérieur. Température ambiante souhaitée : 21°C Surface de la pièce : 35 m² (L = 6,5 m x l = 5,5 mètres)

  • Calcul avec des radiateurs à convection conventionnels de qualité/Puissance de base retenue (voir tableau) : 90 Watts par m² 5 % (hauteur du plafond) 10 % (3 murs froids) = 105 Watts par m², soit environ 3700 Watts (105 Watts par m² x 35 m²). Soit 2 radiateurs de 1500 Watts dans le salon salle à manger 1 radiateur 1000 Watt dans la cuisine.
  • Calcul avec radiateurs infrarouges haute performance/Puissance de base retenue (voir tableau) : 60 Watts par m² 5% (hauteur sous plafond) 10% (3 murs froids) = 70 Watts par m², soit environ 2450 Watts (70 Watts par m² x 35 m²). C’est-à-dire, 2 radiateurs de 1000 Watts dans le salon et 1 450 watts radiateur dans la cuisine.

Exemple Projet réel n°4 : Pavillon des années 80 de la région Strasbourg

Caractéristiques de la pièce à chauffer : salle de bain (2,5 m de haut sous plafond), possédant une mauvaise isolation (rénovation partielle en 2000), sans apport solaire significatif (même orienté sud). La chambre dispose de 3 murs froids à l’extérieur. Température ambiante souhaitée : 23°C Superficie de la pièce : 9 m² (L = 3 m x l = 3 mètres)

  • Calcul avec qualité conventionnelle Radiateurs à convection/Puissance de base retenue (voir tableau) : 110 Watts par m² 10 % (région) 10 % (3 murs froids) 14% (à 23°C) = 150 Watts par m², environ 1350 Watts (150 Watts par m² x 9 m²). C’est-à-dire 1 radiateur de 1500 Watts.
  • Calcul avec radiateurs infrarouges haute performance/Puissance de base retenue (voir tableau) : 75 Watts par m² 10 % (région) 10 % (3 murs froids) 14 % (jusqu’à 23°C) = 100 Watts par m², ou 900 Watts environ (100 Watts par m² x 9 m²). C’est-à-dire un radiateur de 1 900 watts.

Performance des radiateurs électriques : conseils d’achat

1) Nous ne recommandons pas l’utilisation de convecteurs.

2) Pour la gamme de radiateurs à inertie, radiateurs à chaleur douce ou certains panneaux rayonnants, nous recommandons des radiateurs électriques avec l’étiquette NF performance *** et*** oeil (détection de présence/absence, détection de fenêtre ouverte, indication de la consommation).

Faites attention au coefficient de capacité qui reflète la performance du radiateur et qui doit être aussi bas que possible. En savoir plus.

3) Pour la famille de radiateurs à haute performance , nous recommandons la sous-famille des radiateurs infrarouges lointains. Dans cette famille, nous recommandons des radiateurs dont le taux de rayonnement certifié est supérieur à 50 %. Étant donné que cet élément n’est pas encadré par une norme, nous recommandons de demander une étude qui justifie le taux de rayonnement avancé par le distributeur. Ces radiateurs ne peuvent pas fournir un coefficient d’adéquation car ils « ne mettent pas » un thermostat sur le radiateur (ce qui présente de nombreux avantages). Par conséquent, ils ne peuvent pas être intégrés dans une norme NF mesurant à la fois la performance de l’émetteur de chaleur et celle de la régulation (thermostat). Les principaux fabricants allemands et autrichiens, la norme CE et la certification TUV sont la norme.

Positionnement idéal du radiateur dans la pièce

Lire l’article sur Les meilleurs appareils de chauffage électriques ? Bien positionner le radiateur, influence le confort et la consommation

L’ emplacement du radiateur dans la pièce ne doit pas être négligé car, selon la technologie ou le système de chauffage choisi, il peut avoir une influence significative sur la performance finale (confort et consommation).

Pour les radiateurs avec des technologies conventionnelles (convecteurs, radiateurs à inertie, radiateurs à accumulation, etc.) positionnant moins que pour les radiateurs à taux de rayonnement élevés. En effet, les convecteurs réchauffent progressivement le volume de la pièce. Après que l’air chaud s’est accumulé (inutilement) au plafond, la pièce « remplit » progressivement d’air chaud.

Cependant, ce principe est très consommatrice d’énergie et ne permet que rarement d’apporter un confort durable en maintenant une température homogène dans le temps et l’espace.

Pour les radiateurs à haut rayonnement (tels que les radiateurs infrarouges lointains), le positionnement est primordial car le principe est basé sur l’accumulation d’énergie au niveau du sol, des murs et du plafond. La chaleur est ensuite répartie uniformément dans toute la pièce. En outre, le radiateur doit être capable d’être placé de telle sorte que le nombre maximal de zones de la pièce soient couvertes par son rayonnement.

Téléchargez le formulaire vierge pour obtenir une balance de puissance personnalisée 100% pro Avant d’acheter un radiateur, il est conseillé de faire appel

Lire l’article sur Le positionnement idéal d’un radiateur rayonnant aux services d’un expert (le fabricant idéalement, un distributeur agréé, un installateur…) pour évaluer le nombre requis de radiateurs, leur puissance et leur positionnement dans la pièce.

Cela peut être fait complètement à distance si vous fournissez les données factuelles nécessaires. Equipé des éléments téléchargeables ci-dessous (qui peuvent être accompagnés de plans architecturaux, de simples croquis et/ou photos), l’expert calculera la puissance appropriée en fonction de la technologie de chauffage électrique qu’il propose.

TÉLÉCHARGEZ LE QUESTIONNAIRE DU BILAN DE PUISSANCE pour fournir au professionnel :

cliquez sur l’image pour télécharger

(format recommandé dans Excel ou GSheet)

cliquez sur l’image pour télécharger

cliquez sur l’image pour télécharger

Il est également possible de faire appel à un bureau d’étude qui effectuera un équilibre thermique en tenant compte de la perte thermique de chaque pièce. La puissance calorifique requise pour chaque pièce est déterminée. Les radiateurs correspondants sont ensuite proposés.

En savoir plus sur les radiateurs et chauffage électrique

dossier Expert : Quelles sont les caractéristiques de l’idéal radiateur ?

Dossier expert : Pourquoi et comment augmenter la température ressentie dans une pièce chauffée ?

Quels appareils de chauffage électriques répondent à la directive européenne EcoDesign ?

Dossier d’experts : Comment chauffer efficacement complexe ou très difficile à isoler des espaces ?

Fichier expert : Comment chauffer efficacement une véranda ?

Découvrez les dernières innovations des entreprises leaders dans l’électrification

Comment choisir un chauffage infrarouge : Les meilleurs radiateurs infrarouges FOX65

Partager :