Comment apprendre à sa fille à mettre un tampon ?

98
Partager :

Comme vous à l’adolescence, votre fille doit apprendre à gérer ses règles afin qu’elles n’affectent pas sa confiance en elle. Votre assistance lui sera d’une grande utilité dans le choix et l’usage d’un protège. Le tampon étant plus pratique, il se pourrait qu’elle décide d’en essayer pour une première fois. Il va falloir lui montrer de façon pratique comment le mettre, le changer ainsi que les dispositions à prendre.

La nécessité d’apprendre à votre fille la bonne technique en ce qui concerne le tampon

Les règles font partie des multiples transformations que subit le corps de la jeune fille à la puberté. Elles peuvent être vraiment perturbantes si elle n’a pas la bonne information par rapport à la protection hygiénique choisie. C’est le cas des jeunes filles qui ne savent pas insérer le tampon et les trouvent inconfortables et en abandonnent l’usage. D’autres filles ont peur de les utiliser. Autant de raison pour laquelle vous devez apprendre à votre fille à s’en servir afin de lui éviter ses désagréments.

A lire aussi : Comment tenir une baguette de sourcier en noisetier ?

Créer le bon climat de conversation et utiliser les mots qu’il faut

Parler des règles peut être intimidant aussi bien pour votre fille que pour vous. Mais avec la bonne méthode, vous allez pouvoir créer un climat de confiance pour qu’elle vous confie toutes ces craintes et vous pose toutes ces questions. De votre côté, vous devez être assez explicite et démonstrative. Parlez sans tabou avec un ton sérieux sans pour autant être trop formel. N’hésitez pas à lui expliquer avec des images et vidéos à l’appui.

Le choix du tampon et sa mise en place

Divers modèles de tampons de différentes tailles et de niveaux d’absorption sont proposés sur le marché. Il est primordial de choisir celui qui convient au flux menstruel afin d’éviter les désagréments. Ainsi, pour la première fois de votre fille, optez pour les mini-tampons afin de voir s’ils lui conviennent. Vous pouvez en acheter plusieurs, et une boîte de protections hygiéniques, que vous mettrez à sa disposition.

A lire également : Comment rencontrer une femme en 2021 ?

Ensuite, vous allez lui montrer le mode d’application du tampon selon qu’il s’agisse d’un modèle avec ou sans applicateur. Vous pouvez aussi lui monter le mode d’application des deux afin qu’elle choisisse en fonction de leurs atouts et facilité d’insertion. De nombreux tutos existent pour expliquer de manière claire et précise. Elle peut utiliser un miroir pour se retrouver.

Une fois le tampon introduit, elle ne doit ressentir aucune sensation d’inconfort. Si c’est le cas, elle peut le retirer et ressayer avec un autre de manière à ne pas sentir sa présence.

Il peut arriver que votre fille n’arrive pas à mettre le tampon ou ne se sente pas à l’aise avec ça. Ce n’est pas grave, elle peut laisser et réessayer plus tard. Pensez à lui conseiller les serviettes hygiéniques, les culottes menstruelles ou encore la coupe menstruelle en attendant.

Insister sur les règles de base essentielles

Il est important de préciser à votre fille les règles d’hygiène ainsi que les astuces et précautions à prendre pour éviter les mauvaises surprises. Il s’agit entre autres de :

  • Se laver soigneusement les mains avant et après l’introduction du tampon ;
  • Changer l’inclinaison du tampon si vous sentez une résistance après l’insertion ;
  • S’assurer que le cordonnet pend vers le bas à l’extérieur ;
  • Renouveler le tampon plusieurs fois en une journée après 4 heures au maximum ;
  • Retirer à chaque fois le tampon à l’intérieur du vagin avant d’y insérer un nouveau ;
  • Veiller à n’avoir qu’un tampon en soi ;
  • Choisir la taille et le niveau d’absorption du tampon selon son flux menstruel ;
  • Détendre les muscles du vagin pour faciliter l’introduction du tampon ;
  • Se référer à la notice d’utilisation du tampon pour bien l’utiliser. Les conseils et informations qui y figurent informent sur le syndrome du choc toxique (SCT).

En somme, le tampon ne s’applique qu’en période de règles. Au-delà de ces jours, il n’est pas opportun ou utile d’en faire usage au risque de faire mal au vagin.

Partager :