Dettes sarl qui doit payer ?

101
Partager :

Dettes d’une LLC, qui doit payer : face aux dettes d’une LLC, qui doit payer ? En principe, les partenaires d’une LLC ne sont responsables que dans la mesure de leurs contributions. Cependant, en fait, les choses diffèrent. En effet, il est possible que les associés soient appelés à payer les dettes ou simplement à être liés par un engagement de cautionnement.

Dettes d’une LLC, qui doit payer ? Découvrez la réponse dans ce nouvel article de LegalVision.

A lire en complément : Comment clôturer un compte bancaire CIC ?

Résumé

I/ Le principe : responsabilité limitée II/ Règlement des passifs par la direction III/ Les types de dettes d’une LLC, qui doit payer ? IV/ Conclusion, les dettes d’une LLC, qui doit payer ?

A lire aussi : France Propreté Services (FPS) : l’agence aux services sur-mesure

I/ Le principe : responsabilité limitée

A) Les dettes d’une LLC, qui doit payer ? Une Responsabilité

En vertu du principe de la responsabilité limitéelimitée , les personnes physiques opérant au sein d’une personne morale sont limitées en termes de leurs contributions, c’est-à-dire en fonction de leurs investissements respectifs. C’est d’ailleurs le principe qui constitue une LLC.

En effet, la LLC garantit en théorie la protection des biens personnels des associés. Attention, cependant, il est nécessaire de distinguer la responsabilité des partenaires et celle des gestionnaires de la SARL.

Un simple associé ne sera effectivement responsable des dettes de la société qu’au prorata de ses contributions. La responsabilité civile et pénale du gestionnaire de SARL, quant à elle, peut être mise en œuvre en cas de mauvaise gestion.

Par conséquent, pour les dettes d’une LLC, qui doit payer ? Nous sommes dans le contexte où la LLC ne dispose plus de fonds suffisants pour régler les dettes. Le bilan est en cours de dépôt.

B) Le principe de liquidation judiciaire

A l’ouverture d’une procédure de liquidation judiciaire , pour les dettes d’une LLC, qui doit payer ?

Tout d’abord, le liquidateur viendra saisir tous les actifs de la société. C’est le premier point, lorsque la LLC vient de déposer le bilan. L’idée de cette crise ? Vendre les actifs de la société qui viennent d’être saisis afin de payer les dettes de l’entreprise.

À l’heure actuelle, il ne fait aucun doute que les partenaires eux-mêmes paient les dettes sociales de la LLC. Cependant, il arrive souvent que les fonds disponibles dans les caisses de crédit de l’entreprise ne soient pas suffisants pour régler les créanciers.

Voici les 2 problèmes possibles, après encaissement des dernières factures et après réception du prix des marchandises vendues par la société :

  • les fonds recueillis ont permis de régler toutes les dettes. La société peut donc être liquidée en assurant l’extinction de la responsabilité.
  • d’ autre part, les fonds recueillis ne sont pas suffisants et, dans ce cas, la société est liquidée avec manque d’actifs .

C’ est le classique cas de fermeture de la LLC pour liquidation. Tout cela, bien sûr, est une question de principe. Si, par contre, les associés ou les gestionnaires sont en mesure d’engager une responsabilité pour le règlement des passifs, les choses diffèrent quelque peu.

II/ Règlement des passifs par la direction

Lorsque les fonds de la société ne règlent pas les passifs existants, la question se pose : pour les dettes d’une LLC, qui doit payer ?

Malgré le principe de responsabilité limitée aux contributions, un ou plusieurs gestionnaires de SARL pourraient éventuellement être condamnés à l’ accomplissement de la responsabilité de l’entreprise .

Inversement, il y a le principe de la contribution aux dettes sociales. En d’autres termes, les gestionnaires sont tenus de payer les dettes sociales.

Sur la base de ce nouveau principe, voyons comment un gérant de LLC peut être appelé à remplir les responsabilités de l’entreprise.

( A) L’obligation de payer la responsabilité en cas de faute

Voici le contexte : une LLC connaît une manque d’actifs. Cette lacune est due en partie à la façon dont le (s) gestionnaire (s) gérait (s) l’entreprise. Il peut s’agir de mauvaise gestion, d’insouciance ou même de négligence. Voyons ensemble quels éléments permettent de prévoir une telle conviction.

1. Maux de gestion, insouciance et négligence

Que comprend l’inconduite de la direction  ? L’inconduite de la direction est définie comme la jurisprudence continue. Elle doit donc être évaluée au cas par cas, pour chaque cas, le comportement d’un dirigeant particulier de la LLC. Il en va de même pour la définition de la négligence ou de l’imprudence.

Légalement, l’inconduite de la direction est qualifiée d’ « action ou omission, volontaire ou non, contraire aux intérêts de l’entreprise ». Encore une fois, il est difficile de dire précisément ce que représentent les intérêts de l’entreprise. Une chose est certaine, cependant, s’il y a un dommage résultant de la gestion du gestionnaire, cela sera potentiellement décrit comme « gestion faute ».

Voici des exemples de mauvaise gestion caractérisée :

  • remboursement de dépenses fictives ;
  • l’ attribution de la rémunération injustifiée ;
  • le cautionnement d’une dette personnelle ;
  • utilisation excessive des prêts bancaires ;
  • déposer des bilans d’actifs hors temps ;
  • poursuivre une opération déficitaire.

Que se passe-t-il ensuite, une fois que le défaut de gestion est caractérisé ? Le chef peut en assumer la responsabilité. Il convient toutefois de noter que la déclaration de culpabilité pour avoir rempli la responsabilité exige la preuve que la mauvaise gestion contribue directement à l’insuffisance de l’entreprise .

2. Les fautes contribuent au manque d’actifs de l’entreprise

Il est difficile de donner une définition juridique de ce dernier élément pour définir un lien de causalité entre la mauvaise gestion de la gestion et l’insuffisance des actifs. Logiquement, une fois que la faute de gestion semble être caractérisée, qu’elle est responsable de priori de l’insuffisance des actifs, alors il y a un risque de condamnation. Quoi qu’il en soit, il appartient au juge d’évaluer le lien de causalité.

B) Résultats d’une condamnation pour l’exécution d’un passif

Comment l’action de remplissage passive est-elle introduite ? Trois parties peuvent prendre des mesures pour demander le passif de certains dirigeants.

Ainsi, il y a le liquidateur judiciaire, le procureur ou les contrôleurs. Sur ce dernier point, ils sont nommés créanciers lorsqu’aucune action n’a été engagée ou n’a été engagée par un liquidateur potentiel. En d’autres termes, un avis formel auquel aucune mesure n’a été prise.

Une fois que la condamnation pour passif est prononcée, en cas de cogestion, les résultats possibles sont les suivants :

  • un seul des gestionnaires peut être ordonné d’assumer une partie de la responsabilité
  •  ; tous les gestionnaires peuvent être condamnés,

D’ autre part, il est tout à fait possible qu’une condamnation à remplir des obligations puisse être couplée à une autre pénalité : faillite . Il s’agit d’une sanction professionnelle imposée dans le cadre d’une procédure collective. Généralement, cela se produit après la phase de liquidation judiciaire.

Cette sanction est dirigée contre les dirigeants qui ont commis une conduite malhonnête dans la gestion directe ou non directe d’une personne morale. En général, on se trouve dans la situation d’un dirigeant qui a commis des actes punissables tels que :

  • détournement de fonds ;
  • paiement des créanciers malgré l’état de cessation des paiements ;
  • l’ entreprise de comptabilité fictive.

Une fois prononcée, la faillite personnelle peut s’étaler sur une période de 15 ans ou plus . Elle doit être introduite par l’une des personnes suivantes :

  • le représentant des créanciers ;
  • l’ administrateur ;
  • le liquidateur ;
  • le Procureur de la République ;
  • le tribunal de sa propre initiative.

Quelles sont les conséquences de la faillite personnelle ? Il peut être interdit à l’agent de exercer des fonctions de gestion, d’administration ou de contrôle d’une personne morale.

En conclusion, en plus d’avoir à payer les dettes d’une entreprise dans la situation de dépôt d’un bilan, le gestionnaire peut être condamné à la faillite personnelle.

III/ Les types de dettes d’une LLC, qui doit payer ?

Pour les dettes d’une LLC, qui doit payer, en plus du cas des gestionnaires ? Examinons en détail les types de dettes qui existent au sein d’une LLC. Les associés peuvent également être sollicités pour obtenir un remboursement.

A) Responsabilité d’un associé cautionnement

Dans les transactions entre une LLC et des fournisseurs, par exemple, les créanciers peuvent demander aux associés d’agir à titre de cautionnement. Lorsqu’un partenaire est désigné comme caution, celui-ci doit venir payer les dettes sociales de la LLC à l’aide de ses biens personnels. Ainsi, les associés se retrouvent « cautionnement » et sont responsables des dettes liées aux contrats de fourniture.

B) Dettes bancaires

Afin de garantir un prêt pour la LLC, les gestionnaires sont souvent tenus de faire une caution auprès des institutions prêteuses. En conséquence, le passif de ces derniers augmente, bien qu’il soit possible de déduire les sommes versées à des fins fiscales.

Compte tenu de leur position délicate à l’égard des établissements de crédit pour obtenir un financement, la loi tient compte du statut de caution bancaire exécutive. Ainsi, il est envisagé de mettre en place une procédure collective en cas de difficulté de paiement.

Il convient également d’ajouter que le gestionnaire peut demander une procédure de surendettement en ce qui concerne les dettes quotidiennes ou les obligations de cautionnement.

Enfin, la jurisprudence a déjà adopté la classification de la faute à l’égard des banques. Initialement, pour l’application de cautionnement excessif en ce qui concerne la capacité financière du ou des cadres supérieurs. Ensuite, en raison de la situation réelle de la compagnie cautionnée, que l’agent pouvait ignorer lorsqu’il acquérait des actions dans la LLC.

C) Salaire dettes

En cas de liquidation judiciaire, les employés sont appelés « super-privilégiés ». Elles sont donc payées en priorité sur les autres créanciers. Bien sûr, le règlement sera basé sur les fonds disponibles dans les fonds de l’entreprise, jusqu’à concurrence d’un plafond mensuel égal au double du plafond mensuel des cotisations de sécurité sociale.

D’ autre part, si la LLC n’est plus en mesure de payer, le rôle du paiement des dettes salariales sera assuré par l’AGS (Ware Guarantee Scheme). Un représentant judiciaire représentant les employés devra demander l’utilisation du système AGS.

D) Dettes fiscales

Pour sa part, l’administration peut également engager des poursuites judiciaires contre les dirigeants de la SARL.

Pour quelles raisons ? C’ est le cas lorsqu’ils ont pu faire obstacle au paiement de certaines dettes fiscales. C’est-à-dire que le chef d’une LLC peut être tenu dans ce cas de régler des dettes fiscales sur ses fonds personnels.

Quelles sont les conditions ? La taxe autorité doit d’abord signaler la preuve que le comportement du dirigeant est illicite. Par exemple, masquer des reçus ou faire de fausses factures.

En plus des manœuvres frauduleuses, la conduite du dirigeant de la SARL peut être injustifiée lorsqu’il ne remplit pas à plusieurs reprises ses obligations fiscales.

La deuxième condition pour prononcer de telles déclarations de culpabilité est de démontrer que le comportement fautif est susceptible de créer la dette fiscale.

Bien entendu, les situations restent à la discrétion des juges. Toutefois, la loi prévoit également la condamnation d’un fonctionnaire qui n’a pas respecté le calendrier négocié avec les autorités fiscales pour régler les dettes.

E) Cotisations de sécurité sociale

En ce qui concerne les cotisations sociales, le débat sur la qualification des dettes du dirigeant indépendant et des indépendants continue d’être relancé.

Le problème est le suivant  : En cas de liquidation judiciaire, sont-ils des dettes de cotisations de sécurité sociale dettes professionnelles ou des dettes personnelles ?

Il est intéressant de poser la question car, en liquidation, les dettes professionnelles sont en principe suspendues.

Pour rappel, les dettes professionnelles sont des dettes découlant de la nécessité d’une activité professionnelle. Par conséquent, selon la qualification choisie pour les dettes de l’URSRF, l’espoir de les recouvrer pourrait être réduit à néant.

Quel est le statut des dettes découlant des cotisations de sécurité sociale pour l’URSSAF ? Bien qu’il y ait eu récemment des rebondissements au sujet de leur qualification, la Cour de cassation a décidé qu’il s’agissait effectivement de dettes professionnelles.

Par conséquent, le principe de la saisie insaisissable et de la protection de la résidence principale, qui découle de la Macron Act, est très utile.

Néanmoins, il est possible que les juges renversent la jurisprudence. Par conséquent, la liquidation judiciaire n’entraînerait pas nécessairement la résiliation des dettes de les contributions de sécurité du fonctionnaire majoritaire de la SARL. Cela pourrait accroître la responsabilité des dirigeants de la SARL.

IV/ Conclusion, les dettes d’une LLC, qui doit payer ?

Donc, à la question : pour les dettes d’une LLC, qui doit payer ? Il a été constaté que malgré le principe de la responsabilité limitée dans une LLC, les gestionnaires sont tenus de contribuer à la dette sociale. Dans certaines limites, bien sûr.

Cependant, selon le comportement dans la gestion de leur entreprise, ils peuvent être condamnés à payer les dettes. En plus de cela, une faillite personnelle peut être prononcée.

Nous avons également vu que la situation des associés d’une LLC est certainement plus avantageuse, mais un engagement envers certaines dettes, peut les amener à participer au règlement.

Lire aussi l’article de LegalVision sur la fermeture d’une LLC, sans dettes. Nous assurons également la fermeture d’entreprises, y compris LLC avec des dettes.

Sources

Article :

  • L. 651-2 de la Code de commerce concernant la condamnation pour mauvaise gestion conduisant à une insuffisance des actifs.

Partager :