Comment bien négocier une voiture chez un concessionnaire ?

1973
Partager :

Finalement, vous comptez sauter le pas. Vous vous rendrez dans quelques jours chez le concessionnaire pour acheter votre véhicule. On vous propose alors de lire les lignes suivantes pour savoir comment bien négocier.

Préparer le terrain

Lorsque vous allez acheter un véhicule, vous entrez sur un champ de bataille. Vous êtes appelé à rester concentré de bout en bout du processus de négociation. Pour cela, vous avez une préparation à faire. Si vous la bâclez, vous risquez de prendre le véhicule à un prix auquel personne d’autre ne le prendrait.

Lire également : Les clés pour choisir la meilleure voiture d'occasion à Tain L'Hermitage

Pour commencer, il faut connaître le type de véhicule que vous voulez. Ainsi, lorsque vous vous rendrez sur le parking, l’on ne vous verra pas tourner autour de plusieurs véhicules, juste d’un seul. Vous en vérifierez mieux la qualité.

Ensuite, il serait judicieux d’avoir les données fiables sur les caractéristiques du modèle et ses offres exceptionnelles. L’Espace Nissan est disponible pour aider. Ainsi, l’on pourra parler comme un connaisseur. Les vendeurs sont souvent emportés par la vague des informations pertinentes et techniques sur une voiture. Habituellement, ils n’ont pas de grandes connaissances mécaniques. Ils savent juste négocier. Si vous le pouvez, il faudra les déstabiliser avec de bonnes données.

A lire en complément : Acheter une voiture d'occasion avec un petit budget

Enfin, vous êtes invité à travailler votre sang-froid. Il ne faut pas mêler vos sentiments à la négociation. Si le vendeur vous tient par ce bout, il ne vous lâchera plus.

Déclencher la concurrence

La concurrence est votre meilleure alliée pour bien négocier. Lorsque le concessionnaire sait qu’il est seul à pouvoir réaliser une vente, il est en position de force. Vous devez lui arracher ce privilège. Pour ce faire, on vous recommande de passer en ligne lancer à la volée une demande d’offre. Vous pourriez faire semblant de vous intéresser à l’offre d’une autre structure, indirectement.

Ainsi, lorsque vous entrerez dans les locaux de votre concessionnaire, il fera tout pour vous garder. Il sait que vous avez la possibilité d’avoir ce que vous voulez à meilleur prix, n’importe où ailleurs, et que vous le savez.

Négocier le prix complet de la voiture

Souvent, les acheteurs se campent sur l’obtention d’une remise sur le prix de la voiture simplement. Ce n’est pas la bonne stratégie. Vous risquez d’avoir la remise et de la perdre autrement. En réalité, en dehors du prix du véhicule, il y a d’autres frais qui viennent s’ajouter. Si vous ne négociez pas le prix de l’auto au complet, vous serez surpris par ce que vous aurez à payer. On vous portera les informations sur les frais supplémentaires comme un détail déjà conclu puisque vous n’en avez pas parlé.

Se fier à un mandataire

La solution qu’on vous propose pour éviter de tomber dans les travers de la négociation, c’est de faire recours à un mandataire. Il vous sera de bons conseils. Il a un carnet d’adresses assez important dans le secteur. Il peut alors vous dégoter la bonne affaire en moins de deux jours. En plus, il sera à vos côtés du début jusqu’à la fin de la transaction.

Savoir négocier les options et accessoires

Savoir négocier les options et accessoires est une étape cruciale dans la négociation d’un véhicule chez un concessionnaire. En effet, ces derniers peuvent représenter jusqu’à 20% du prix total de la voiture.

Vous devez bien comprendre le fonctionnement des options et accessoires proposés par le vendeur pour ne pas vous faire avoir lors de l’achat. Pour cela, il faut avant tout connaître vos besoins réels en matière d’équipements supplémentaires.

N’hésitez pas à demander au vendeur une liste précise des options disponibles sur le modèle qui vous intéresse. Faites attention aux tarifs pratiqués pour chaque option ou accessoire : ils sont souvent gonflés par rapport aux coûts réels.

Si certains équipements sont indispensables à votre confort et à votre sécurité, essayez alors plutôt de négocier leur inclusion dans la commande initiale du véhicule afin d’obtenir un meilleur prix global sur l’ensemble. D’autres éléments plus secondaires peuvent être achetés via internet ou auprès d’une enseigne spécialisée après l’acquisition du véhicule pour une installation ultérieure.

Restez attentif aux propositions du concessionnaire concernant les équipements supplémentaires sans perdre de vue que ce sont eux qui font rentrer davantage de marge bénéficiaire dans sa poche ! Gardez toujours en tête votre budget initial et vos priorités personnelles lorsque vous discutez avec lui des différentes options possibles.

Trouver le meilleur financement possible

Une fois que vous avez réussi à obtenir le meilleur prix possible sur votre nouveau véhicule, il faut déterminer votre capacité réelle d’emprunt. Prenez en compte vos revenus et vos charges mensuelles afin d’éviter toute situation difficile liée aux remboursements futurs.

Si vous optez pour une solution de financement externe au concessionnaire, assurez-vous que ce dernier accepte bien cette méthode et qu’il ne vous pénalisera pas avec des frais supplémentaires. Sachez aussi qu’un acompte peut être exigé lors de l’achat du véhicule si la somme empruntée est primordiale.

Comparer les offres et connaître sa capacité d’emprunt sont deux éléments incontournables avant toute souscription à un crédit auto quelconque. Pensez-y !

Partager :