Qui est Bernard de la Villardière, le célèbre journaliste ?

57
Partager :
Bernard de la Villardière

Bernard de la Villardière est un journaliste et animateur de radio dont la carrière est impressionnante. Issu d’une famille subsistante d’ancienne bourgeoisie originaire du Dauphiné, l’As du micro a suit gravir les échelons pas à pas pour se faire un nom dans les médias français grâce à son éloquence et à la maestria avec laquelle il saisit son audience. Aujourd’hui, nous vous permettons de mieux le connaître grâce à cet article.

Biographie de Bernard de La Villardière

Née le 25 mars 1958, Bernard Berger de La Villardière est fils de Charles Berger de La Villardière et de Marie-France Tardieu. Il fait partie d’une fratrie de quatre garçons, dont Jean, François, Philippe et lui. Après l’obtention de son baccalauréat, il décroche une Licence de journalisme au CELSA, une Licence en Droit public, puis une maîtrise en sciences politiques de Paris X – Nanterre. Aujourd’hui père de Caroline, Marc, Rémi et Nicolas, il est également l’époux de Anne de Savignac.

A lire en complément : Comment fabriquer un désherbant ?

Parcours professionnel de Bernard Berger de La Villardière

En 1983, c’est en tant que reporter à FR3 Puy-de-Dôme que Bernard de La Villardière entame sa carrière de journaliste. Il rejoint ensuite la radio Alouette FM en Vendée, où il assure la présentation des journaux du matin. Fort de son abnégation, il rejoint en 1984 le Journal de l’île de La Réunion et plus tard, la radio Franco-marocaine Médi 1, installée à Tanger, pour y traiter de grands dossiers de politique internationale. Après le lancement de France info en 1987, il rejoint RTL où il deviendra présentateur des journaux du matin le week-end.

Bernard de La Villardière a participé au lancement de la LCI en tant que présentateur de journaux et du Journal du monde pendant qu’il réalisait également des reportages pour le magazine LMI et couvrait conjointement les élections présidentielles russes de 1996. En 1998, le journaliste rejoint l’équipe de rédaction d’Europe 1 et fait son entrée sur les antennes de la M6.

A lire également : Quelles sont les astuces pour bien choisir votre réparateur de téléphone portable ?

Devenu présentateur du célèbre magazine dominical Zone interdite, il détenait également les rênes de ça me révolte et fini par fonder en 2003, sa propre société de production « Ligne de front ». Par ailleurs Bernard de La Villardière avait également racheté le site internet d’information lesinfos.com.

Deux ans plus tard et désormais chargé de la présentation d’Enquête exclusive ; toujours sur M6, il aligne avec Mélissa Theuriau, la réalisation de plusieurs documentaires chocs comme : une enquête sur la guerre civile au Darfour, l’affaire d’Outreau, l’autre vérité, etc. Après la réussite de l’émission Dossier tabou, Bernard de La Villardière en compagnie de Stéphane Simon, producteur de télévision et de l’auteur et financier Sami Biasoni, se lancent dans le numérique avec le média vidéo 100 % numérique « neo ».

Sans être profondément entré dans les détails et sans avoir pu mentionner tous les projets auxquels il a participé, voici de façon résumée le long parcours professionnel de Bernard de La Villardière et la liste non exhaustive des postes de responsabilité qu’il a occupé au cours de sa carrière.

Partager :