Où sont les voitures les moins chères en Europe ?

161
Partager :
voitures les moins chères

Acheter votre véhicule en France n’est pas évident surtout quand vous avez un budget limité. Pour autant, vous ne pourrez pas vous en passer, car il vous sera utile aussi bien pour vos besoins professionnels que personnels. Heureusement, il est possible de trouver des voitures à coût attractif dans certains pays du vieux continent. Voici des exemples de pays où vous pourrez trouver les voitures les moins chères en Europe.

Les pays où dénicher les voitures les moins chères en Europe

Les véhicules peuvent être relativement plus chers en France. Cela peut vous amener à vous tourner vers d’autres pays de l’Union européenne. Contrairement aux idées reçues, le prix bas des voitures dans certains pays d’Europe ne s’explique pas par leur mauvaise qualité.

A lire également : Comment pirater un Wifi ?

Dans les pays où vous pouvez trouver les voitures les moins chères, le pouvoir d’achat sur place est généralement faible. Pour s’y conformer, les constructeurs automobiles ou les vendeurs doivent proposer des tarifs attrayants pour permettre aux usagers de s’équiper.

Heureusement, ces pays européens sont nombreux, ce qui ne risque pas de vous limiter dans vos choix.

Lire également : Quelles sont les caractéristiques du stress chronique ?

Se tourner vers l’Italie

Si vous recherchez les voitures les moins chères sur le marché européen, vous pouvez effectuer votre achat en Italie. Surtout pour les voitures d’occasion, le marché italien vous conviendra. En effet, un achat sur ce marché vous permettra de réaliser jusqu’à 20 % d’économie sur votre budget.

Ces prix s’expliquent par la fréquence de changement des véhicules chez les Italiens. Ces derniers changent par exemple plus vite de voitures que les utilisateurs français. Un achat dans le sud de l’Italie se montrera encore plus avantageux. En effet, le pouvoir d’achat y est faible.

Mettre le cap sur l’Espagne

Comparés aux Français, les Espagnols ont un pouvoir d’achat relativement bas. Que ce soit des véhicules neufs ou d’occasion, ils se vendent moins cher en Espagne qu’en France. Si vous devez également acheter dans le neuf, optez pour la marque locale Seat. C’est une option intéressante pour faire d’importantes économies.

Trouver les voitures les moins chères en Allemagne

Il est possible d’acheter des véhicules à prix attractifs en Allemagne. Si dans certains pays de l’Europe, le prix est justifié par le faible pouvoir d’achat, ce n’est pas le cas des Allemands. Le faible coût à l’achat est lié ici à la grande concurrence entre les constructeurs locaux.

À titre d’exemple, l’Allemagne produit 4 fois plus de véhicules que la France. Même si vous ne trouverez pas les voitures les moins chères en Allemagne, les coûts sont suffisamment bas pour vous permettre de réaliser des économies non négligeables.

La Belgique

Qu’ils soient neufs ou d’occasion, les véhicules sont également accessibles en Belgique. Pour les mêmes modèles de voitures en comparaison à la France, vous pouvez faire des économies avoisinant 5 000 euros. Il s’agira donc d’un achat malin quand on sait que les frais relatifs à l’importation excéderont rarement 1 500 euros.

Trouver les voitures les moins chères dans d’autres pays du nord de l’Europe

D’autres pays du nord de l’Europe sont réputés pour proposer les voitures les moins chères. Dans votre quête, vous pouvez importer vos véhicules depuis des pays comme la Pologne, le Danemark, la Norvège, la Finlande et les Pays-Bas, pour ne citer que ceux-là.

Comment importer le véhicule acheté ?

voitures les moins chères

Dans votre démarche d’importation, vous avez deux options. Premièrement, vous pouvez assurer l’importation par vous-même. Il s’agira d’un choix économiquement rentable, mais chronophage.

Vous aurez besoin des documents tels que :

  • l’ancien certificat d’immatriculation du véhicule acheté ;
  • le justificatif de vente ;
  • une pièce d’identité ;
  • le quitus fiscal ;
  • un justificatif de domicile ;
  • un certificat de conformité.

De même, vous aurez besoin d’une plaque d’immatriculation provisoire et d’une assurance temporaire. Les deux seront utiles jusqu’à la frontière. Ensuite, vous devez mettre le véhicule à jour selon la réglementation française.

La seconde option est de solliciter l’accompagnement d’un mandataire. Bien qu’il s’agisse d’un coût supplémentaire dans votre achat, cela vous permet de préserver votre autonomie. Il revient au professionnel de s’occuper de toutes les démarches administratives. Il livrera donc votre véhicule à votre domicile.

Les frais du professionnel peuvent représenter jusqu’à 10 % du prix d’achat du véhicule. Le choix d’un mandataire ne sera pertinent que lorsque le coût de la voiture à l’étranger est suffisamment bas, comparé au prix en France. Vous pouvez alors dégager une partie de la différence pour payer le mandataire.

Partager :