Est-il interdit de récupérer l’eau de pluie ?

94
Partager :
107003

Bien qu’autorisée, la récupération de l’eau de pluie est très réglementée. En effet, il est nécessaire de remplir certaines conditions et de respecter les restrictions en vigueur pour pouvoir l’utiliser en toute sécurité. Découvrez en quelques lignes tout ce qu’il faut savoir avant de récupérer l’eau de pluie.

Récupérer l’eau de pluie sous certaines conditions

La récupération de l’eau de pluie est fortement encadrée. Vous devez donc respecter la législation en vigueur si vous souhaitez récupérer et vous servir de l’eau pluviale. Le Code civil stipule que : « tout propriétaire a le droit d’user et de disposer des eaux pluviales qui tombent sur son fonds ». Le législateur français prévoit cependant un usage non alimentaire.

A découvrir également : Avoir une voiture en habitant la ville : avantages et inconvénients

Vous ne pouvez donc pas boire l’eau de pluie ni l’utiliser pour la cuisine ou la vaisselle. L’eau pluviale ne doit pas non plus être utilisée pour prendre une douche ou un bain. En effet, elle n’est pas potable et comporte des risques pour la santé.

L’eau de pluie contient du sodium, des sulfates, du calcium et des pesticides, pour ne citer que ceux-là. De même, l’eau pluviale récupérée en ville renferme des particules solides, des végétaux en décomposition et des polluants métalliques.

A lire en complément : Optimiser son budget netlinking avec des articles pas chers

Les usages autorisés de l’eau de pluie

L’arrêté du 21 août 2008 autorise la récupération des eaux pluviales ainsi que leur utilisation à condition qu’elles soient issues de toitures non accessibles au public. Ces toitures ne doivent pas avoir une couverture en amiante-ciment ou en plomb.

Cette eau est interdite à la consommation, mais peut être utilisée pour laver les sols ou pour les chasses d’eau des toilettes par exemple. Vous pouvez aussi laver votre linge avec de l’eau de pluie à condition qu’elle soit traitée. Il est cependant conseillé d’éviter de l’utiliser à cet effet si vous avez une santé fragile.

Vous pouvez recourir à l’eau de pluie à l’extérieur des habitations (pour le lavage des voitures ou l’arrosage du jardin). Vous ne pouvez cependant pas remplir votre piscine avec de l’eau de pluie sans une autorisation spécifique.

L’utilisation de l’eau de pluie est strictement interdite dans certains bâtiments comme les établissements médicaux et les bâtiments scolaires.

Adressez-vous à l’Agence Régionale de Santé (ARS) pour faire analyser l’eau pluviale que vous avez récupérée. Cette précaution vous permettra de récupérer l’eau de pluie et de l’utiliser en toute quiétude.

Installation de l’équipement : comment récupérer l’eau de pluie ?

Les systèmes de récupération de l’eau de pluie sont soumis à une réglementation stricte. En effet, l’eau pluviale récupérée doit avoir ruisselé sur une toiture qui n’est pas accessible (sauf pour sa maintenance et son entretien).

Elle doit être stockée dans une cuve avec certaines garanties. Une grille doit ainsi être présente pour empêcher les dépôts divers. Les cuves doivent également être solides et étanches. Cette eau peut être enterrée dans votre jardin ou hors-sol. Veillez à ce que la trappe d’accès soit verrouillée pour éviter les risques de noyade ou de pollution extérieure.

N’installez pas un robinet de distribution d’eau de pluie et de distribution d’eau potable dans une même pièce. Vous devez également installer une plaque mentionnant « eau non potable » sur les points alimentés par un système d’eau de pluie.

Équipez les robinets d’eau de pluie avec des systèmes de verrouillage. Une déclaration doit être faite si votre installation de récupération d’eau est raccordée au réseau d’assainissement collectif. N’oubliez pas de procéder à l’entretien régulier de la cuve et du système de filtration pour les conserver en bon état.

Tenez un carnet sanitaire qui contient des informations sur l’entretien et le fonctionnement du système. Les conseils cités plus haut vous permettront de récupérer l’eau de pluie et de l’utiliser en toute sécurité.

En conclusion, la loi n’interdit pas la récupération et l’utilisation de l’eau de pluie. Des règles et des interdictions très strictes encadrent cependant ces pratiques. L’eau de pluie est ainsi impropre à la consommation et il est interdit d’en user librement à l’intérieur des habitations.

Partager :